Bienvenue dans l'archive ouverte du Centre de Physique Théorique

Depuis 2004, le Centre de Physique Théorique (CPT) est une unité mixte de recherche du CNRS. Il s’agit d’une UMR multi-tutelles CNRS – Aix-Marseille Université – Université de Toulon.

Avec plus de cinquante chercheurs permanents répartis dans 8 équipes et 3 groupes de recherche, le CPT est le plus grand laboratoire français de physique théorique par sa taille. Les activités de recherche qui y sont développées couvrent un large éventail de thématiques en physique et en physique mathématique, de l’étude des interactions fondamentales et de leurs structures mathématiques, à l’étude de la complexité dans divers contextes physiques, de la physique statistique ou de la matière condensée, aux systèmes dynamiques classiques ou quantiques et leurs applications, y compris à des systèmes biologiques.

Groupe « Interactions fondamentales »

En lien avec les expériences de physique des particules et la recherche de matière sombre, nous testons les limites du Modèle standard et explorons des modèles de physique fondamentale nouvelle qui pourraient expliquer certaines de ses lacunes.

Nos activités concernent la description mathématique des lois physiques, en particulier les interactions fondamentales. Elles font émerger de nouvelles structures mathématiques ou peuvent avoir des applications physiques immédiates.

En étudiant la structure de l’espace-temps à l’échelle cosmique, nous cherchons à comprendre des phénomènes énigmatiques, comme l’accélération de l’expansion de l’univers (énergie sombre) ou les anomalies dans le mouvement et la distribution de matière dans l’univers (matière noire).

Notre équipe étudie les propriétés quantiques de la gravité, c’est à dire les aspects quantiques du temps et de l’espace. Elle est leader dans l’approche à boucles, appliquée à la cosmologie et aux trous noirs, pour chercher des confirmations expérimentales.

Groupe « Physique statistique et matière condensée »

Les activités de l’équipe couvrent un large spectre en physique statistique, allant d’études rigoureuses des transitions de phase aux systèmes quantiques ouverts jusqu’aux réseaux complexes et à leurs applications interdisciplinaires.

L’équipe de nanophysique étudie théoriquement le transport électronique quantique (le courant électronique ou thermique et ses fluctuations) dans les systèmes nano- et mésoscopiques : points quantiques, nanofils semiconducteurs, supraconducteurs.

Groupe « Systèmes dynamiques classiques et quantiques »

L’équipe de systèmes dynamiques travaille sur la théorie des dynamiques non linéaire, et sur le transport et propriétés ergodiques de ces derniers et avec quatre applications spécifiques : la physique des plasmas de fusion, la biophysique, la physique atomique et moléculaire, les réseaux complexes.

L’activité de recherche de l’équipe DQAS vise à développer des méthodes mathématiques pour l’analyse des phénomènes physiques comme les propriétés de transport dans les nanostructures, l’identification dans les problèmes inverses, ou la régularité des solutions en théorie cinétique.

Référent publications

Stéphanie SUCIU / (+33)4.91.26.95.51 / stephanie.suciu(at)cpt.univ-mrs.fr

Rechercher

Consulter la politique de mon éditeur

 
     

Consulter la politique des éditeurs également sur

Dépôts texte intégral

958

Dépôts références bibliographiques

1 301

Derniers dépôts